Ministère de la jeunesse // Projets innovants en faveur de la jeunesse

2 juin 2016

Le programme national « Projets innovants en faveur de la jeunesse » est destiné à faire levier et a vocation à : i) accompagner la réalisation de projets à forte valeur ajoutée collective et économique, permettant de lutter efficacement contre les inégalités sociales et territoriales. ii) amorcer de nouveaux projets en proposant des partenariats innovants, à grande échelle, entre acteurs publics et privés. Les projets financés par le biais de cet appel à projets : i) s’inscriront au sein d’un territoire identifié, ii) favoriseront l’émergence et la structuration de politiques de jeunesse intégrées, iii) aborderont de façon globale et cohérente les problématiques d’éducation, de culture, de sport, de santé, de citoyenneté, de mobilité, d’engagement, de formation et d’accès des jeunes à l’emploi. Les candidats peuvent également proposer d’autres axes d’intervention complémentaires qui correspondent aux besoins particuliers des publics jeunes des territoires considérés. L’appel à projets encourage le renforcement des coopérations existantes et la création de coopérations originales entre les acteurs publics et privés accompagnant les jeunes au travers d’activités d’éducation, de culture, de sport, de santé, de citoyenneté, de mobilité, d’engagement, de formation et d’insertion. Les recettes doivent être constituées d’une part minimale de cofinancement de 50% du budget total. Cette part de cofinancement doit elle-même être constituée d’au moins 50% d’apports en numéraire. Afin de garantir la portée structurante des actions sélectionnées, le budget global minimal attendu sur la durée du projet, s’élève à 2 millions d’euros. S’agissant du plan d’actions du projet, le déroulement du projet proposé doit distinguer deux phases : a) une première phase, qui s’appuie sur un diagnostic, permettant d’identifier des actions et ressources existantes sur le ou les territoire(s) concerné(s) et de les mobiliser dans le projet. Celle-ci doit favoriser la mise en synergie et la cohérence entre les actions considérées. Elle vise explicitement la simplification de l’offre destinée à la jeunesse sur le ou les territoire(s) concerné(s). Une attention particulière sera portée aux moyens dédiés à l’ingénierie territoriale, b) une deuxième phase présente les actions complémentaires et prévisionnelles à développer sur 3 à 5 ans et permettant d’apporter une réponse territoriale globale aux difficultés identifiées. Date limite de candidature : 30 juin 2016. Informations complémentaires : http://www.jeunes.gouv.fr/actualite...



SPIP